vendredi 12 août 2016

Les 100

Couverture : Les 100, Tome 1


# AUTEUR : Kass Morgan # ÉDITION : Collection R # PAGES : 364

  • RÉSUMÉ :
DEPUIS DES SIÈCLES, PLUS PERSONNE N'A POSE LES PIEDS SUR TERRE.
LE COMPTE A REBOURS A COMMENCE...

2:48... 2:47... 2:46...
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.

1:32... 1:31... 1:30...
Après des centaines d'années d'exil dans l'espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu'ils n'ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre.

0:45... 0:44... 0:43...
Seulement, là-bas, l'atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir.

0:03... 0:02... 0:01...
Amours, haines, secrets enfouis et trahisons.
Comment se racheter une conduite quand on n'a plus que quelques heures à vivre ?


  • MON AVIS :  

Bon je dois l'avouer, j'ai lu ce livre par pure curiosité. Aimant déjà énormément la série télévisé et n'ayant pas eu l’occasion de découvrir le livre avant la diffusion de cette dernière, j'avais déjà un fort apriori sur ce qui pourrait se passer.
Dès le premier chapitre, je me trouve dans un problème assez courant dans ce genre de situation, les différences entre le livre et la série. Dans le livre, notre héroïne, Clarke, est orpheline, alors que dans la série télévisée, Clarke a toujours sa mère en vie. J'ai également découvert des personnages que je ne me rappelle pas avoir vu dans la série ou bien d'autres que je voulait voir dans le livre mais qui n'y apparaissent pas.

En clair, c'était une embrouille totale dans mon cerveau. Mais je vous rassure, j'ai réussi à faire abstraction de la série pour me concentrer uniquement sur le livre.
C'est un livre sympathique et une série prometteuse, malgré pour moi un cruel manque d'action dans ce premier tome. Je pense essayer de lire la suite prochainement pour voir jusqu'où la série télévisée a dépassée le livre.

Et vous, avez-vous préféré le livre ou la série ou les deux ? Pour moi, pour l'instant la série l'emporte, à voir au prochain tome si cette situation se confirme ou pas.

  • EXTRAIT :
Bellamy

Bellamy cligne des yeux en regardant le soleil se lever. Il s'était toujours dit que les poètes d'antan racontaient des conneries, ou au moins qu'ils avaient de meilleures drogues que celles qu'ils avaient essayées. Mais forces est d'avouer qu'ils avaient raison. C'est une pure hallucination de voir le ciel passer du noir au gris avant qu'il n'explose en nuances multicolores. Non pas que cela lui donne envie de pousser la chansonnette ou d'écrire un sonnet : il n'a jamais eu la fibre artistique.
 
  •   NOTE :18/20

2 commentaires:

  1. je regarde la serie.... je devrais me mettre au livre aussi!

    RépondreSupprimer
  2. Oui il faut tenter, ça pourrait te plaire...

    RépondreSupprimer

N’hésitez pas à me faire partager vos avis, pour le faire c'est ici :